Le deuxième film sur la bataille d'Iwo Jima, en négatif de Mémoires de nos Pères, m'a confortée dans l'idée que Clint Eastwood est un grand réalisateur. Plus lyrique, plus simple, plus violent... nous nous retrouvons projetés dans l'enfer des cavernes d'Iwo Jima. Nous suivons quelques personnages auxquels nous nous attachons car nous savons qu'inexorablement la fin est proche pour eux. Aucune chance de survie. Autant se faire sauter soi-même et mourir en brave...

Et si finalement leur meilleure chance d'en sortir était en face ?