just go out!

the very thought of you

Soleil partout. Thé dans le jardin. Matin-terrasse.
Rêves de New York... San Francisco... bientôt... bientôt... j'espère...

lilac time

Un peu de lilas de ma "campagne" pour embaumer les 15 prochains jours... pour un réveil de la gauche...

by night # 5

La nuit va-t-elle tomber ce soir?

...

"Il y a des années où l'on a envie de ne rien faire"

Ne pas travailler. Observer. S'exprimer.
Faire pousser des arbres sur son balcon. Faire pousser des idées.

"Cherche le plaisir. Ressens ce qui se passe ailleurs. Trouve le chemin."

A peine une semaine passée je veux déjà repartir. A peine eu le temps de m'user. S'user les yeux sur un écran, s'user les nerfs après les gens, s'user la cervelle pour un peu d'argent... à quoi bon?
Je pressens le formidable souffle qui pourrait m'envahir, le souffle qui me libérerait de cet étau. Cet étouffement quotidien. C'est effrayant de se dire que c'est possible. Alors on se dit que c'est impossible, pour l'instant.
Partir m'a fait prendre la mesure de tout ce que je manque.

...someday your ocean will find his shore...

Une Jeunesse Chinoise

C'est un peu la pénurie en ce moment au ciné. Pas grand chose d'enthousiasmant... Tout de même ce film vaut le coup d'oeil. J'ai même beaucoup aimé en fait. "Pas mal" quoi ;)

Pékin. Une éducation sentimentale et sensorielle sur fond de révolte estudiantine à la fin des années 80. Un cadre très large et très rapproché, oscillant entre le flou et le net, à l'instar de la relation amour-haine entre Yu Hong et Zhou Wei. Le film est divisé en deux parties. La première nous raconte l'initiation à la liberté, l'amour, l'amitié. Folle jeunesse idéale courant dans les couloirs de la cité U. Nos deux héros se rencontrent, expérimentent l'amour et ses contrariétés, ses folies, ses moments volés. Et puis c'est la rupture. L'orage et le feu de Tian’anmen. Leur route se sépare. Commence l'errance, sentimentale et existentielle, vécue dans le mirage de cet amour de jeunesse. C'est le même fantôme qui hante Berlin et la Chine. Le même désenchantement qui s'échoue sur une plage à la fin du film, et qui marque le passage à l'âge adulte.

vacances romaines # 2

welcome

Et ben voilà mon nouveau blog, pas encore fini, pas encore trop beau, mais ça va venir...

Et hop, un petit morceau en cadeau, for a sunny beautiful day :

vacances romaines # 1

dolce vita J - 1

dolce vita J - 2

dolce vita J - 3

Bright Eyes

Petit concert de Bright Eyes vendredi soir au Café de la Danse, avec Malcolm Middleton en première partie.

Malcolm Middleton et sa charmante violoniste (je veux les mêmes chaussures!!)

Bright Eyes