Frozen River

Je crois que je suis en train de battre mon record de films vus en un mois : déjà huit !

Il a fallu me traîner un peu pour aller voir celui-là.

L'histoire et les arguments m'emballaient plutôt mais je ne sais pas, il fait froid à Paris en ce moment, c'est gris, triste...
Donc aller voir un film qui s'appelle Frozen River, qui se passe à la frontière Canada/USA, et qui nous raconte comment une mère désespérée en arrive à faire du trafic de clandestins... comment dire... pas idéal pour doper le moral non?

Et bien j'avais tort, et j'ai bien fait de me laisser convaincre : ce film est une bonne surprise.

Les acteurs, tous inconnus, sont parfaits.
La mère est jouée par Melissa Leo. Elle prête au personnage son magnifique visage marqué par les années.
Le sujet est plutôt "neuf", c'est à dire peu traité au cinéma (sur cette frontière en particulier).
La réalisatrice (Courtney Hunt) signe un film noir, tendu, et très humain.

Ca vaut le coup des fois de se motiver.

Rainbow

J'aime...

... Frédéric Taddeï et son émission, Ce soir ou jamais (France 3).

Du lundi au jeudi, à partir de 22h15, j'ai (comme tout le monde) cette possibilité incroyable d'allumer la télé et d'écouter parler des gens qu'on voit rarement sur des sujets très divers : intellectuels, politiques, artistes...
Je me faufile donc sous la couette (à défaut d'avoir un canapé) et je veille jusqu'à la dernière minute de l'émission si je peux (qui se termine par un live d'ailleurs).

Premier constat : on écoute réellement les invités débattre.
Jamais interrompue, leur pensée peut ainsi se développer et se préciser sans que l'animateur réponde lui-même à ses propres questions. Quel bonheur! C'est vraiment unique à la télé!
(Je ne SUPPORTE PAS les animateurs télé).

Ensuite, c'est l'occasion d'apprendre une foule de choses et d'écouter des langages "experts" et en même temps très variés sur des sujets de société, d'actualité...
Je me dis souvent que je suis inculte sur bien des sujets et ces deux petites heures tous les soirs me permettent un peu de me rattrapper.
Ils me donnent envie d'approfondir des sujets, de lire, et éveillent ma conscience citoyenne, rien que ça.

Prochaine étape, assister à l'émission en vrai (en direct), par curiosité.

Pour en savoir plus, une excellente interview de Taddeï qui explicite un peu ses intentions, ainsi qu'une plaidoirie très bien argumentée en faveur de l'émission.

PS : en plus je trouve Taddeï plutôt bel homme, ce qui ne gâte rien :p

crédit photos : Bruno Charoy

Done with you


Les Noces Rebelles

Une grosse déception ce film.

Pourtant après American Beauty on pouvait en attendre beaucoup.
Surtout avec ce casting (j'adore Kate Winslet, et il faut reconnaître que Di Caprio est très bon acteur).

Mais là non, désolée, je passe mon tour.
Sam Mendes s'est-il justement trop reposé sur ce casting de rêve, oubliant de faire son boulot : faire une mise en scène correcte ?

C'est mon impression : aucun rythme, des acteurs mal dirigés, une histoire intéressante mais mal exploitée...

Il ne me reste plus qu'à lire le bouquin...

Exercices de style

Envie de bousculer votre quotidien?

Cette version dynamitée des Exercices de Style de Raymond Queneau (réminiscence de 1ère L ?) vous réveillera les zygomatiques à coup sûr!

Une petite sortie au théâtre, hop, dans un quartier recommandable (à deux pas des jardins du Luxembourg, où l'on croise trop de mèches molles malheureusement), pour exorciser ces temps maussades qui nous font courber le dos.
Où ça? Au Lucernaire pardi!

La pièce dure une heure et quelques minutes, et les sketches s'enchaînent, revisitant avec style et humour la prose de Queneau.
Pas la peine d'avoir lu les Exercices (sauf pour sa culture quand même), on rit on rit, et les "noirs plateau" sont aussi intéressants que les moments joués (des bandes sonores érudites et électiques nous font patienter pendant que les trois acteurs courent se changer en coulisses!) : des perles signées Homer Simpson, Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal, François Truffaut, et j'en passe, à vous de les reconnaître !

Le spectacle est donc mené par trois acteurs/ concepteurs seulement, qui méritent d'être nommés tant ils sont bons : Stéphanie Hédin, Jérémy Prévost, Julien Sibre.
Quelle imagination, quelle richesse gestuelle, quels registres de voix variés et étonnant !

Bref, vous l'aurez compris, à voir absolument absolument, à prix réduit tant qu'à faire!

Secret Défense

Vu longtemps après sa sortie, un peu par défaut, ce film d'espionnage français se laisse bien regarder.

Contrairement aux midinettes qui se pâment devant la gueule d'ange de Nicolas Duvauchelle, je suis surtout attirée par Vahina Giocante dans le film...
Cette fille a quelque chose de spécial...

Après une petite recherche sur le net, j'apprends qu'elle a fait l'école de Danse de Marseille (époque Roland Petit).
Ceci explique peut-être sa grâce sauvage et brute.

Burger Queen

Mon challenge du moment : faire à manger dans une cuisine sans four!


La trouvaille improvisée d'hier soir : des hamburgers maison!
Merci Monop' pour tes rayons tous plus alléchants les uns que les autres.
Hop, sur ma liste de courses : du ketchup Heinz, d'énoooormes cornichons aigre-doux, de la salade iceberg, des tomates, etc.
Tout ça pour un "hamburger-tour de Pise". Pas mal du tout pour un premier essai.

Maintenant je songe à investir dans ça :

Slumdog Millionaire

Avec Danny Boyle, je m'étais arrêtée à Trainspotting.
Mais là j'étais intriguée par la bande annonce (et cette chanson de A-Ha qui fait résonner toute mon adolescence, merci soeurette) et les bonnes critiques.

Et puis bon, l'Inde quoi. Encore un fantasme de riche européen à la recherche d'aventures, d'exotisme, du nirvana?

Il prend un sérieux coup dans la gueule ce fantasme.
La crasse, la misère, la dureté de la vie... toutes ces choses qu'on sait et qui me font doucement sourire quand je lis sur certains blogs cette envie très à la mode (merci Vuitton) de découvrir ce pays "émergeant". On est très loin des collections glamour, saris pailletés, rêves d'évasion...

Et pourtant, bien qu'il nous montre la face noire de ce monde, c'est un peu le rêve américain ce film. Avec un excellent générique bollywood pour plaisanter un peu à la fin.

I'm high and I'm happy and I'm free


Aujourd'hui un petit jeu musical : écoutez bien ces quatre morceaux et essayez de trouver leur point commun.
Il y a comme un fil tendu à travers eux, qui m'obsède depuis quelques jours.
Il faut bien les écouter en entier, le mystère se dévoile à un moment donné... et les morceaux sont parfois longs!

Pour la petite histoire, j'ai mélangé des vieilleries avec du sang neuf :

  • Jethro Tull, La bourée, extrait de leur album Stand Up (1969), un tube à l'époque, inspiré par un morceau de Bach.
  • Cat Power, He turns down, extrait de son quatrième album Moon Pix (1998).
  • King Crimson, The court of the Crimson King, extrait de In the court of the Crimson King (1969), ou les débuts du rock progressif.
  • Devendra Banhart, Seahorse, extrait de Smokey Rolls Down Thunder Canyon (2007), qui tourne en boucle dans mon ipod en ce moment (d'ailleurs à fond dans les oreilles on entend mieux ce qu'on cherche ;). C'est fou comme il emprunte à plein de styles différents.

PS: je donne un gros indice en commençant par Jethro Tull ! Ensuite c'est de plus en plus difficile !

pot pourri de janvier

Plein de temps en ce moment :

- pour trainer dans les magasins et faire le plein de culture : disques, bouquins (je suis dans une période "les livres qui ont été adaptés au cinéma").

- pour craquer sur de jolies choses pas trop chères comme ce collier April Showers trouvé chez Loulou Addict (très très mignonne boutique dans le 11e).

Je passe sur les soldes cette année, j'ai été très raisonnable (on m'a aussi offert pas mal de trucs) et je n'ai même pas craqué chez Sessùn (brillante idée d'y être allée un peu tard : ils n'avaient plus rien en rayons!)

- pour faire des muffins et les déguster bien au chaud avec un thé fumant... mmm...

- pour m'enfiler toute la saison 1 de Damages, la nouvelle série qui tue, avec Glenn Close en avocate tueuse et un suspense bien calibré... j'aime! :)

- pour me réjouir de tous ces concerts à venir : Bat for Lashes, PJ Harvey & John Parish, le festival des Femmes s'en Mêlent...


Maintenant reste plus qu'à me motiver pour aller courir un peu dans le parc... là-bas où il fait tout froid, brrrrr c'est pas gagné !

Il Divo

Politique psychédélique, musique survitaminée, danse macabre, pantin, bouffon, Droopy, grotesque, et la "musica" de la langue italienne, flot de paroles, débit hallucinant.
Ca tape, ça tape et ça tape, rythme des images et du son, ralentis esthétiques, mise en scène épileptique.

Politique vous avez dit? Mafia, procès, témoins... ça je n'ai pas tout suivi.

Vespa touch

Couleurs acidulées, années 70, bonbons multicolores... et cette bécane toujours garée devant Saint Ambroise...

Le moyen de transport idéal à Paris ;)

Un barrage contre le Pacifique

Un film qui fait voyager jusqu'au Cambodge, adaptation du roman de Marguerite Duras, dans les rizières en bord de mer, avec Isabelle Huppert dans le rôle de la mère de Marguerite.

J'avais vu des photos du tournage dans un magazine il y a quelques mois, et je me réjouissais à l'avance d'aller voir ça.

Qu'on aime ou pas Duras (pour ma part j'adore) le film se laisse regarder.
Pas le film de l'année, mais Rithy Panh aborde l'époque et le contexte (la colonisation) avec sobriété. C'est le premier film romancé du monsieur, il n'a réalisé que des documentaires auparavant (le plus connu est S21, la machine de mort Khmère rouge).

Le casting tient la route (j'étais réticente avec Gaspar Ulliel, mais il colle bien au personnage du frère de Marguerite-Suzanne) et Isabelle Huppert est comme souvent parfaite.
Bref, le film m'a en fait surtout donné envie de partir là-bas très vite, et curieusement de goûter la cuisine locale (il ne font que manger dans ce film, beaucoup de scènes ont lieu autour du repas) !

Bai Thong

Petite immersion dans les odeurs et saveurs de la Thailande chez Bai Thong à Paris, rue de Charenton (12e).

Dans mon bol : un canard au curry rouge, ananas, raisins, lychees. Mmmm un vrai régal !

Beaucoup de monde hier soir, l'endroit semble avoir du succès!

PS : c'est un vrai pola, pas un poladroid, non mais! :p

Notes # 2

Les Notes de blog de Monsieur Boulet, où comment faire naître un sourire (voire même une franche rigolade) dans le métro, le RER, ou bien au chaud sous la couette !
Le meilleur remède au froid et à la grisaille !

Le deuxième tome (Le petit théâtre de la rue) est paru cette semaine, je me régale...

Mes plus belles années

Titre vraiment peu accrocheur pour ce beau premier film israélien, un brin autobiographique, qui nous raconte l'histoire d'une famille dans les années 80.
Le titre original, The Lost Islands, collait bien plus à la peau du film.

Qu'importe, nous sommes transportés avec les personnages, au son des standards de ces années-là (il me faut la B.O.!). Un peu comme un épisode fou de That's 70's Show (les ressemblances des personnages sont troublantes) mais dix ans plus tard, et en plus dramatique.

Définitivement, moi j'aime les histoires venues de là-bas!


Happy new year