On peut vraiment vivre des moments hors du commun dans certains musées parisiens.
Après la danse au Louvre, la musique au Musée d'Orsay.

Le soir tombe doucement dehors, alors que nous nous retrouvons au milieu des sculptures de la grande nef.
Trouver sa place, debout, assis sur les marches, sous un tableau, à côté d'un gisant, ou allongé sur le sol carrément.
Tendre l'oreille, ne pas voir les musiciens (trop loin) mais entendre la musique, vaporeuse, qui nous entoure.

Regarder les oeuvres différemment, magnifiées par la musique, empreintes de noblesse. L'art en miroir avec l'art.

Sortir la tête pleine de rêves, et humer l'air du soir.