The Museum of Everything

Superbe exposition dans un lieu atypique, à voir avant fin février!

Les infos là.

cet été au musée

Gerhard Richter // Laurent Grasso

Resisting the present / Mexico 2000/2012

A l'occasion de l'expo Crumb (très complète et intéressante), un petit tour le mois dernier au Musée d'Art Moderne et à l'expo Resisting the present / Mexico 2000/2012 qui est photogénique et inhabituelle.

> jusqu'au 8 juillet 2012

Joel Peter Witkin à la BNF Richelieu

Une expo photo unique en ce moment à la BNF Richelieu.

L'américain Joel Peter Witkin expose son travail sous le titre Enfer ou Ciel jusqu'au 1er juillet.
Si vous ne connaissez pas ce photographe, laissez-moi vous dire que c'est vraiment très particulier. Ames sensibles s'abstenir, ou pas.

Les photographies sont travaillées comme des oeuvres extraordinaires, le plus souvent sous la forme de portraits/natures mortes.
Et le terme "morte" n'est pas volé, puisqu'il utilise souvent des cadavres, humains ou animaux, dans ses compositions.

Grands formats en noir et blanc, pellicules et tirages grattés, croquis préparatoires...
Pour les amoureux de l'art et de la photographie, c'est vraiment à découvrir.

Berenice Abbott @ Jeu de Paume

Encore une belle occasion de visiter le Musée du Jeu de Paume avec cette exposition sur une photographe américaine méconnue.

Formée par Man Ray à Paris dans les années 20, elle débute sa carrière en tant que portraitiste. Elle fréquente alors l'avant-garde artistique et intellectuelle du tout Paris (Eugène Atget, Marcel Duchamp, James Joyce, Man Ray, Cocteau, Sylvia Beach, Gide, Foujita, Max Ernst, Marie Laurencin...).

Les mains de Jean Cocteau... et Jean Cocteau himself!

Mais le coeur de l'exposition, c'est son travail sur New York. Un projet très ambitieux pour témoigner des changements et mutations de la grande ville moderne : Changing New York (1935-1939).
En contemplant ces photographies, j'ai été ramenée à mes premières impressions de la ville. Le nez constamment en l'air, on est subjugué par les hautes perspectives des buildings.

Wall Street & une vue de nuit qui a necessité 15 mn de temps de pose!

Elle effectua également un road trip en 1954 sur la Route 1 (côte Est des États-Unis) pour documenter la "scène américaine" de l'époque.

Bref j'ai adoré découvrir son travail, je vous conseille donc de faire de même!

A voir jusqu'au 29 avril 2012.

Bob Dylan, l'explosion rock 61-66 @ Cité de la Musique

J'aime toujours les expositions de la Cité de la musique, alors si le grand Bob Dylan est au menu je fonce!

Cette expo se concentre sur les débuts, de 1961 à 1966. Ses origines, ses influences, ses débuts à New York (quand il dormait dans le métro et jouait dans les clubs), son importance pour la musique folk et le contexte contestataire de ces années là.
On peut écouter quelques unes de ses chansons, avec les paroles sous les yeux, regarder des extraits de concerts mythiques, et surtout admirer les photos de Daniel Kramer qui l'a accompagné entre 1964 et 1965.

Au sous-sol, une salle très intéressante sur les relations de Dylan avec les artistes français de l'époque : Françoise Hardy, Hugues Aufray, Johnny... ainsi que la projection d'extraits de Don't Look Back.

A voir jusqu'au 15 juillet.

Danser sa Vie @ Centre Pompidou

Petit retour sur la dernière exposition du Centre Pompidou qui m'a énormément plu, avec un thème cher à mon coeur, la danse.

Quelques traces visuelles des oeuvres qui m'ont marquées :

Les peintures d'Emil Nolde

Nicolas Floc’h, Performance painting #2, 2005

Johann Adam, Danseurs au lac Majeur près d'Ascona, 1914

Anonyme (film produit par Auguste et Louis Lumière), Danse serpentine, 1897-1899

Les plus beaux moments vidéos sont sans doute L'après-midi d'un faune de Nijinski, avec la musique de Debussy qui vous enveloppe dès la seconde salle, et Le Sacre du Printemps de Pina Bausch, qu'on a l'occasion de voir en entier.

Le catalogue de l'expo est somptueux (et déjà sur ma to buy list).

Un article très détaillé ici.

A voir jusqu'au 2 avril 2012.

Automne - Hiver : les expos!

Un petit panorama des expositions à voir cet automne/hiver à Paris :

Musée d'Orsay

Beauté, morale et volupté dans l'Angleterre d'Oscar Wilde - 13 septembre 2011 au 15 janvier 2012

Centre Pompidou

Edvard Munch, L'Oeil moderne - 21 septembre 2011 au 9 janvier 2012

MEP

L'âge d'or de la photographie albanaise // Fernanda Malgahaes, Rogerios Reis, Edu Simoes (trois photographes de FotoRio) // Rome+Klein (1956-1960) // Martine Franck // José Medeiros - 5 octobre 2011 au 8 janvier 2012

Cité de la Musique

Paul Klee, Polyphonies - 18 octobre 2011 au 15 janvier 2012

Cinémathèque

Metropolis - 19 octobre 2011 au 29 janvier 2012

Musée Carnavalet

Le peuple de Paris au XIXe siècle, des guinguettes aux barricades - 5 octobre 2011 au 26 février 2012

Musée du Jeu de Paume

Diane Arbus - 18 octobre 2011 au 05 février 2012

La Maison Rouge

Mémoires du futur, la collection Olbricht - 22 octobre au 15 janvier 2012

Le Pavillon Carré de Baudouin

Claudine Doury, Photographies 1999-2010 - 23 septembre au 26 novembre 2011

Une autre idée : découvrir le Mac/Val à Vitry un dimanche, il y a même un restaurant sur place...

Si vous avez des suggestions, n'hésitez pas!

La Maison Rouge

Ce billet arrive un peu tard car l'expo My Winnipeg vient juste de s'achever à La Maison Rouge, mais j'ai quand même envie de poster quelques photos de ce bel endroit.

Situé entre Bastille et Austerlitz, là où il n'y a pas grand chose en fait, ce genre de lieu va sûrement faire revivre le quartier.

On y trouve un grand espace d'exposition, une belle librairie, et un petit café Rose Bakery à la déco très soignée.

La programmation est à surveiller (prochaine expo le 21 octobre).

L'exposition My Winnipeg m'a fait l'effet d'un vent de fraîcheur. Très dense, avec de nombreux artistes très différents, le fil conducteur étant la scène locale de cette petite ville canadienne.

Ambiance "Twin Peaks". On a peu l'habitude de voir ce genre d'oeuvres exposées à Paris.

La Maison Rouge
10 bd de la Bastille
75012 Paris

L'oeil en éventail : Charlotte Perriand @ Petit Palais

Petite excursion dans un univers pas si familier pour moi : le design.

Le Petit Palais propose une expo sur les influences de la photographie dans l'oeuvre de Charlotte Perriand, architecte et designer française qui a travaillé avec Pierre Jeanneret et Le Corbusier à la fin des années 20 et dans les années 30.

Ce sont tout d'abord les photos où figure Charlotte Perriand qui me frappent.
Je découvre une très jolie femme, un brin provocatrice.

Ensuite le parallèle entre ses photographies et ses inventions est assez bien souligné, c'est amusant : la chaise longue, la table rondin...

Petite digression : je verrais bien ces étagères chez moi...

J'aime beaucoup son univers, doux, élégant... ses sources d'inspiration très naturelles : cailloux, galets, bois flotté...

L'expo n'est pas très grande, mais le parcours est un peu déroutant. Hormis la salle principale, ses créations sont disséminées dans la collection permanente, permettant ainsi un dialogue savoureux avec des pièces de mobilier ancien, tableaux classiques...

A voir jusqu'au 18 septembre 2011, pour les curieux.

Stanley Kubrick @ Cinémathèque

Une expo très dense et qui en même temps survole un peu les films, qui veut parler de tout sans être indigeste.

C'est un parcours à travers toute la carrière de Stanley Kubrick qui nous est proposé : de son premier court métrage de 9 minutes à son dernier grand projet sur Napoléon qu'il ne réalisera jamais.

On passe donc de films en films avec beaucoup plaisir, regrettant seulement un peu le manque de fil conducteur, l'idée directrice de l'expo.
Elle est peut-être tout simplement là, dans les films, dans ce regard unique sur l'humain.

Je note quelques petits détails pour me souvenir :

- les premiers reportages photo qu'il publie chez Look, dès 16 ans...
- les impressionnantes photos de la centrifugeuse fabriquée pour les séquences dans le vaisseau spatial de 2001, pour créer cet effet d'apesanteur...
- la maquette du vaisseau spatial, avec sa longue colonne vertébrale qui plane au-dessus de nos têtes, et l'émotion quand j'entends la musique du film...
- ce livre ancien sous vitrine : De Berlin à Dantzig, Voyage d'un artiste en 1773, de Daniel Chodowiecki, dont les gravures servirent d'inspiration pour Barry Lyndon...
- les photos des décors de Shining : cette imposante façade d'hôtel entièrement reconstruite d'après modèle...
- les portraits de Sue Lyon par Bern Stern, parus dans le Look du 17 juin 1962, avec ces couleurs acidulées...

Beaucoup, beaucoup de choses à voir et à lire... je conseille vivement!
Comptez deux bonnes heures voire plus, et dépêchez-vous l'expo ferme ses portes le 31 juillet!

Les primitifs de la photographie @ BNF Richelieu

Il n'y avait pas un chat mercredi soir dans la galerie de la Bibliothèque Richelieu.

Le titre de l'exposition doit en rebuter plus d'un, c'est bien dommage car c'est l'occasion de (re-)découvrir des trésors de la photographie.

Les très connues

Charles Nègre, Le Stryge ou portrait d’Henri Le Secq sur les tours de Notre-Dame, 1853

Charles Nègre, Les ramoneurs en marche, 1851

Les collages savants

Edouard Denis Baldus, Cloître de l'église Saint Trophime à Arles, 1851

(probablement le résultat de la superposition de deux négatifs)

Les vues surprenantes de Paris

Henri Le Secq, Bains publics sur la Seine à Paris, vers 1852-1853

Les nus plein de douceur

Julien Vallou de Villeneuve, Etude d'après nature, Modèle posant, 1853

Baron Albert Fays, Eugènie, le modèle, 1850

Les poétiques

Auguste Salzmann, Jérusalem, fontaine arabe, 1854

Les modernes

Edouard Denis Baldus, Gare de Picquigny, 1855

> à voir jusqu'au 16 janvier 2011.

Plus d'infos .

Le Mois de la Photo : la Cité Internationale des Arts, l'Hôtel de Sauroy, Harry Callahan

*** Découverte d'un endroit très intéressant à deux pas de la MEP, la Cité Internationale des Arts, où d'anciens résidents exposent dans le cadre du Mois de la Photo.

Une occasion quasi unique de voir quelques photos de Joël-Peter Witkin (dont j'avais découvert le travail étonnant dans le documentaire Le Corps Sublimé, de Jérôme de Missolz).
C'est très spécial mais ça vaut le coup d'oeil (photo ci-dessus).

Remarqué également le travail de Dolorès Marat, en flou et couleur, plein de finesse.
Plus de photos sur son site.

A voir aussi, les photos de Raed Bawayah / Rossella Bellusci / Dirk Braeckman / Alain Fleischer / Lee Friedlander / Seiichi Furuya / Maria Hahnenkamp / Robert Hammerstiel / Bogdan Konopka / Antoine Poupel / Thomas Ruff / Arsen Savadov / René Zurcher.

Pour en savoir plus sur cet endroit.

> jusqu'au 19 décembre 2010, entrée libre.

*** Un autre bel endroit où trainer : l'Hôtel de Sauroy dans le Marais (58 rue Charlot, Paris 3ème).
Une belle expo de photos de voyage en noir et blanc, qui mélange plusieurs regards dans ces salles somptueuses : Nous avons fait un très beau voyage.

> jusqu'au 15 décembre 2010, entrée libre.

*** C'est toujours un plaisir de visiter la Fondation Henri Cartier Bresson, cachée dans une petite impasse pas loin de la gare Montparnasse.
On peut y admirer en ce moment les photos d'Harry Callahan.

Son travail m'était complètement inconnu et j'ai beaucoup aimé ses expérimentations photographiques.
Des parti-pris forts, de grandes plages de noir qui occupent parfois presque toute la photo, des tirages magnifiques.

Une grosse envie de faire des photos au grand angle en voyant ça :

> jusqu'au 19 décembre 2010.

Le Mois de la Photo : Paris Photo & André Kertész

*** Impossible de faire un récap' exhaustif du marathon Paris Photo.***
Cette année on a arpenté ses allées plutôt à la cool.
On aura remarqué quelques tendances qui se vendent bien : le nu féminin (how suprising...) et les animaux (vivants, morts, empaillés..). Imaginez un mix des deux et vous deviendrez riches.
Pas mal de photos de paysage aussi...
La photo la plus chère de ce que j'ai vu : Irving Penn à 120.000 $. Ouep.

Un petit coup de coeur pour une galerie islandaise, i8, qui présentait un seul artiste aux idées farfelues : SIGURDUR GUDMUNDSSON (photos au-dessus et ci-dessous).

*** Magnifique exposition au Jeu de Paume, qui présente le travail d'André Kertész.***

Juste quelques impressions : cette jolie habitude qu'il avait de fabriquer ses propres "cartes postales" pour les envoyer à son entourage / ce livre qui m'a tapé dans l'oeil, Paris vu par André Kertész, avec ses photos poétiquement légendées par Pierre Mac-Orlan / ces obsessions qui semblaient le hanter : ombres, solitude...

> à voir jusqu'au 6 février 2011

Le Mois de la Photo : Raymond Depardon, Leila Garfield, le BAL

Le mois de novembre est traditionnellement dédié à la photo, un vrai marathon de galeries et musées à visiter en un temps record (et je ne vous parle pas - encore - de Paris Photo!).

Cette semaine j'ai pu voir l'expo Depardon à la BNF.

Assez surprise, je m'attendais à quelque chose de plus long... mais le format imposant des tirages (200 x 165cm) limite forcément l'espace investi.
Un espace divisé en deux : une grande salle avec 36 tirages couleur suivie d'une partie avec ses travaux préparatoires (un cahier pour chaque région traversée, des polaroids...), quelques photos de photographes ayant inspiré sa démarche...
L'appareil photo trône en fin de parcours, et pas n'importe quel appareil, une chambre 20x25 avec un long tissu rouge et noir sous lequel le photographe cadre son sujet. Objet imposant et mystérieux...
Une expo à voir, qui s'inscrit parfaitement dans la réflexion documentaire que Depardon mène depuis des années, même si j'avoue être restée un peu sur ma faim.

> Jusqu'au 9 janvier 2011

Petite visite à la Galerie Goutte de Terre dans le 11e pour revoir les photos sur Berlin de Leila Garfield, jeune photographe française qui vit désormais à Paris.
L'expo est malheureusement terminée, mais je vous conseille de suivre son très chouette blog et d'aller faire un tour sur son site.

Enfin, découverte d'un très bel endroit, le BAL, tout près de la place de Clichy, ouvert récemment et dirigé par Raymond Depardon himself.

On peut y voir en ce moment une belle expo : Anonymes, l'Amérique sans nom: photographie et cinéma.
L'occasion de découvrir des photographes dans une démarche documentaire hors normes (Walker Evans, Chauncey Hare, Standish Lawder, Lewis Baltz, Anthony Hernandez, Sharon Lockhart, Jeff Wall, Bruce Gilden, Doug Rickard, Arianna Arcara et Luca Santese).
On peut même se poser après dans le petit café du Bal pour discuter de l'expo, ou acheter un livre parmi la jolie sélection présentée.

> Jusqu'au 19 décembre 2010

Plus d'infos : Mois de la Photo // Mois de la Photo OFF