Photographier, c’est parler du monde.

C'est le dépôt de bilan pour l'agence Gamma, fondée par Raymond Depardon, Hugues Vassal et Léonard de Remy en 1966.

"Finie l'époque des reportages mythiques et des photographes baroudeurs qui partaient l'appareil au cou à l'autre bout du monde."

"Fini l'embuscade, à attendre la photo forte qui illustre la complexité de la situation. Il n'y a plus de place pour ce côté romantique de la fin du siècle dernier où on pouvait partir du jour au lendemain au Biafra ou au Tchad."

C'est étrange, cela fait écho à pas mal de choses lues ces derniers temps sur le web, et à quelques conversations...

Une solution pour Depardon : "L'essentiel, c'est de faire une bonne photo puis de la suivre, peut-être par un livre ou une exposition. Pourquoi ne pas réactiver aussi le tandem photographe-rédacteur?"

Si le sujet vous intéresse, ou que vous êtes tout simplement curieux, je vous conseille la lecture de La Solitude Heureuse du Voyageur, précédé de Notes de Raymond Depardon.

Les photos sont merveilleuses et il a un don pour raconter tout ça, c'est captivant.

breakfast // tea

En ce moment, des petits déj' équilibrés...

Et pour le goûter, des pancakes au sirop d'érable.
Super fastoche, merci Sucrissime!

My Burberry Nights

Je ne sais pas pourquoi, mais en ce moment je fais une fixette sur les manteaux Burberry, que je trouve trop beaux, mais absolument hors de prix (et en plus j'aime bien les photos avec Emma Watson, je sens gros comme une maison qu'une fois la saga HP bouclée elle deviendra une mini égérie de mode complètement insupportable).

Enfin voilà, il ne me reste plus qu'à baver sur les photos et à trouver un équivalent abordable pour la rentrée (pfff, qu'est-ce que je suis rabat-joie à déjà parler de la rentrée moi...)

Les vacances de Monsieur Hulot

Pour tous ceux (dont je fais partie) qui ne partiront pas au mois d'août, le meilleur moyen de fréquenter les plages est d'aller voir ce petit bijou de Jacques Tati!

C'est doux, drôle, décalé... une merveille.

Et jusqu'au 2 août il y a aussi l'exposition à la Cinémathèque.
Dépêchez-vous!

come down from the mountain you have been gone too long

Pas si longtemps que ça à mon goût mais bon, il faut bien redescendre...

A peine eu le temps de prendre quelques couleurs, de respirer le bon air des forêts de sapins, de goûter à plein de bonnes choses, de tremper les pieds dans l'eau claire des sous-bois, d'aller cueillir ma salade dans le potager au bout du jardin (ah quel bonheur!), de mettre du miel des montagnes partout : sur mes tartines, dans mon thé, de jouer au Scrabble avec les amis, bien au sec alors que l'orage gronde dehors, d'observer le soleil se coucher tout doucement du haut d'un *gros* rocher et d'apprécier cette belle lumière...

Quelques jours paradisiaques, ne pas se prendre la tête, ne plus se poser de questions sur sa vie, où on va, pourquoi çi, pourquoi ça.

De vraies vacances.

weekly report #5

- Sport : 1 séance de cardio... je songe à mixer avec un peu de "muscu" très soft, juste pour voir les effets plus rapidement (le classique "je veux des cuisses galbées, et vite!" ... bon en même temps si j'allais plus souvent au sport...)

- Culture : 4 cinés, oué!

- Good time : se promener dans les rues de Paris le 14 juillet : pas de circulation, des gens heureux, du soleil... // un frapuccino framboise-cassis au parc de Bercy // faire mes courses au marché d'Aligre (à refaire) // un fou rire à minuit sous l'orage, rentrée trempée... j'aime bien voir Paris comme ça, différemment, les gens marchent pieds nus sur le trottoir... // une crêpe au sucre en sortant du ciné, on les achète toujours à la Crêperie Saint André des Arts, mmmm elles sont délicieuses et les mecs qui font ça sont des pros! (et sympa avec ça)

- En vrac : chez Lobster and Swan, la table en bois se pare d'objets divers (presque) tous les jours, et c'est très joli chaque fois // le cinéma Reflet Médicis entame un cycle sur la jeunesse russe jusqu'au 11 août, pas mal de films intéressants à voir // je suis complètement à plat d'enchaîner les jours/soirs de taf... alors puisque c'est comme ça je pars quelques jours à la montagne :)

réflexion

a girl in a cup

De liens en liens, tombée ce matin sur My Folk Lover, aka Catherine Campbell, illustratrice australienne qui a un Etsy Shop avec plein de dessins jolis comme tout.

Après Sandra Juto il faudra que j'en commande quelques uns pour décorer mon futur appart...

En salles en ce moment...

Bancs Publics (Versailles Rive Droite)

Dans la famille Podalydès, je demande Bruno!
Film génial, enchaînement de petites scènettes absurdes, rigolotes, avec un casting royal où chaque acteur a 2 minutes à peine (voire 30 secondes).
Les rôles sont parfaits, subtils, ils collent à la peau des interprètes.
C'est juste, drôle, léger, je recommande!!

*****

Public Ennemies

On aurait pu attendre beaucoup du dernier film de Michael Mann.
Malgré de très bonnes idées, une scène d'ouverture superbe, de bons acteurs (Marion Cotillard est un peu sous-exploitée, dommage), on reste sur sa faim.
J'ai trouvé le film long et... vide. Aucune émotion, rien.
Il manque quelque chose pour en faire un grand film.

*****

Jeux de Pouvoir

Un de mes films "culte" est Les Hommes du Président, avec Robert Redford et Dustin Hoffman en journalistes d'investigation qui révèlent le scandale du Watergate.
On a un peu la même trame ici, on trempe à la fois dans le journalisme et dans les méandres de la politique américaine.
En toile de fond, la mort de la presse papier au profit du format web, plutôt intéressant.

*****

Very Bad Trip

Une bonne suprise!
L'affiche ne donne vraiment pas envie et je m'attendais à une daube immonde.
Et bien non, c'est potache mais plutôt marrant, voire très marrant tellement c'est con, huhu.
Un enterrement de vie de garçon qui tourne au cauchemard, contre toute attente, je conseille! :)

comme un 14 juillet...

// les roses du jardin de mes parents dans l'air du soir //

// le marché d'Aligre //

// le parc de Bercy //

weekly report #4

- Sport : encore 0, mon planning au boulot n'aide pas :((

- Culture : 2 cinés

- Good time : rentrer à pied du ciné en descendant le Canal St Martin jusqu'à République, on passe devant les terrasses blindées de monde, les gens qui pique-niquent, les vitrines colorées d'Antoine & Lili et la librairie Artazart...

- En vrac : j'ai grave craqué chez Sandro à Reims (tout était SUPER soldé et ils avaient plein de tailles) : j'ai trouvé ma nouvelle veste fétiche pour l'été, façon plastron, en lin gris, avec de jolis boutons, elle est trop belle // j'ai une de ces envie de pancakes maison, noyés sous du sirop d'érable, mmmm...

Oh joy!

Moi Je

Deux petites lectures rigolotes comme tout, une simplicité dans le trait qui force le respect.
Des chroniques de la vie quotidienne d'une jeune femme à Paris, un peu paumée dans ses questions *existentielles*.

Des petits bouquins à trimballer partout avec soi cet été.

A quand le troisième tome? :p

Cristal

Sans m'en rendre vraiment compte, je passe là-dessous plusieurs fois par jour...

Les villes de l'Est

HOP!

Voilà, c'est décidé, on ne partira pas cette année au soleil.
Adieu plages de sable fin, peau dorée, cheveux blonds, paréo...

L'appel de l'Est était trop fort, pour changer un peu, pour découvrir.

Trois semaines itinérantes, en train : Amsterdam / Berlin / Prague / Vienne / Budapest.

- Amsterdam ce sera ma 4e visite, pour commencer par une ville familière.
- Berlin parce-que cela me démange d'y retourner depuis 1 an et demi.
- Prague, Vienne et Budapest : le trajet idéal que je rêve de faire depuis longtemps! (je compte sur toi Tami pour nous ramener quelques adresses de Prague et Budapest! :)

J'ai tout réservé moi-même, c'est bien plus économique et flexible : billets de train, pass InterRail, chambre en AJ et apparts, vol easyjet pour rentrer de Budapest.

Et et et, la cerise sur le gâteau?
Je vais voir les Kings of Convenience à Berlin! Quel coup de bol incroyable! (en même temps je risque de rater leur passage à Paris)

Maintenant il va falloir que je trouve une âme charitable pour me prêter un réflex numérique en octobre... j'ai quelques amis qui ont ça :p

weekly report #3

- Sport : 0 sur toute la ligne... la faute à - 1) mon planning surchargé (j'ai bossé 6 jours cette semaine) - 2) la chaleur étouffante qui ne donne pas envie de sortir courir le soir... je vais essayer de faire mieux next week!

- Culture : 1 ciné

- Good time : encore une séance bronzette au bord de la piscine (je ne m'en lasse pas, et mes épaules commencent à dorer tout doucement) // des raviolis frais aux épinards, ricotta et tomates confites, le tout arrosé d'un bon Bourgogne à La Marine (notre cantine).

- En vrac : suivre les aventures de Vert Cerise à Londres pendant un mois (quelle chouette idée de vacances, je suis jalouse! :) // du coup, commencer à me bouger pour réserver mes vacances (*teasing* ça y est on s'est décidés pour une destination et je suis SUPER contente *teasing*) // aller chercher mes places de concerts réservées (Vetiver le 19/08 au Nouveau Casino, The Dodos le 07/09 à la Maroquinerie, Fleet Foxes le 16/09 au Grand Rex)

Whatever Works

Bloqués à Paris ce week end?
Envie de prendre le frais (vive la clim' des salles de ciné)?

Je vous conseille le dernier film de Woody Allen (le contraire eût été étonnant n'est-ce pas?).

Un retour aux sources, dans les rues, les galeries d'art, les petits bistros et les apparts de New York, dans la tête d'un personnage compliqué, Boris, alter-ego de Woody. On croirait presque le voir à l'écran alors qu'il ne joue pas dans ce film.
Evan Rachel Wood est parfaite en charmante idiote débarquée de sa campagne.

Tout le propos de Boris ("la vie ça craint", "les gens sont tous des cons", "ça ne vaut pas la peine de vivre dans ce monde-là"...) est mine de rien contredit par ce qui arrive à ces gens pas si ordinaires.

Et l'on sourit, pendant une heure et demie.

Bret & Jemaine

Ma nouvelle série fétiche!

Vous l'aimerez si vous aimez :

- New York,
- la musique,
- la Nouvelle Zélande,
- les situations un peu absurdes...

Quelques extraits pour vous en convaincre :

Les Beaux Gosses

Un film très juste dans les situations, sans en faire trop, avec des "tronches" d'ados formidables (mais où Riad Sattouf a-t-il trouvé ses deux héros?), et qui fait beaucoup rire.

Ca donne envie de lire Retour au collège.

Pol/A

En rentrant du vernissage de l'expo collective Pol/A, après une bière et un orage la semaine dernière...

Galerie Nivet-Carzon
40, rue Mazarine
75006 Paris