Tops 2008

Concerts

1- Radiohead @ Bercy
2- Leonard Cohen @ Fourvières
3- Moriarty @ Châtillon
4- Phoebe Killdeer @ Maroquinerie
5- Coldplay @ Bercy
6- Joan as Police Woman @ Nouveau Casino

Avec le concours et mon nouveau job qui me prend tout mon temps, pas eu trop de le temps de sortir cette année... à partir de juin je devrais pouvoir me rattrapper, j'espère!

Films

1- Into the Wild
2- Valse avec Bachir
3- There Will Be Blood
4- Vicky Cristina Barcelona
5- Un Conte de Noël
6- The Darjeeling Limited
7- Entre les Murs

Quelques films très forts qui m'ont tous laissée rêveuse, songeuse...

Expos

Rothko @ Tate Modern
Patti Smith @ Fondation Cartier
Courbet @ Grand Palais

Albums qui ont tournés en boucle

1- Iron & Wine - The Shepherd's Dog et Our Endless Numbered Days
2- Beirut - The Gulag Orkestar et The Flying Club Cup
3- Phoebe Killdeer & the Short Straws - Weather's Coming
4- Feist - The Reminder
5- Moriarty - Gee but this is a lonesome town
6- Vampire Weekend - Vampire Weekend
7- Eddie Vedder - BO d'Into the Wild
8- Patti Smith - Horses
9- Radiohead - In Rainbows

Pas que du neuf, pas dans l'ordre de préférence, des découvertes tardives, et puis j'ai toujours besoin de temps pour m'approprier un album, son univers, et j'aime bien me le repasser encore et encore jusqu'à saturation.


Australia / Louise-Michel

Les vacances, ça fait vraiment du bien, et ça me permet de retourner un peu au ciné...

Cette semaine, deux films aux antipodes l'un de l'autre, à tous points de vue.

Australia de Baz Luhrmann, ou trois heures interminables de violons grandiloquants, survols aériens ratés, yeux de veau de Hugh Jackman... c'est tellement affligeant que ça en devient presque comique ! A prendre au premier ou seizième degré ??
Annoncé comme un mix entre Out of Africa et Autant en emporte le vent (deux de mes films cultes), on saisit effectivement bien ce que cela veut dire, mais c'est raté, vraiment raté...
Pauvre Nicole Kidman...

Louise-Michel, de Gustave Kervern et Benoît Delépine (alias Grosland), avec Yolande Moreau et Bouli Lanners (mon chouchou belge), manie l'humour grinçant avec brio.
C'est avec horreur que l'on sourie, que l'on rit, que l'on s'esclaffe devant cette fable très moderne et anticapitaliste.
Faire jouer des tueurs à gages par des mourrants par exemple... non mais quelle drôle d'idée... qui fonctionne horriblement en fait!
Les patrons ont du mauvais sang à se faire...

Hommage à Maurice Béjart @ Opéra Bastille

Une soirée à l'Opéra, ça faisait longtemps et ça fait plaisir.
Après Balanchine cet automne, place à Béjart, monstre sacré, avec trois ballets :


Serait-ce la mort ?, plus classique (les danseuses sont sur pointes, une succession de pas de deux...), admirablement dansé par le grand Manuel Legris qui fait ses adieux à l'Opéra cette année. Malgré ce "classicisme", le ballet fait la part belle à la réflexion, nostalgie, mélancolie.
A la veille de sa mort, un homme se souvient des trois femmes qu'il a aimé dans sa vie, toutes différentes et pourtant présentes dans son esprit. Cependant, une mystérieuse quatrième femme, toute en blanc, l'obsède... serait-ce la mort ?

Reprise de L'Oiseau de feu, ballet créé pour l'Opéra de Paris en 1970 sur la magnifique musique de Stravinski.
La musique fait beaucoup. La chorégraphie lui colle à la peau et le symbolisme révolutionnaire / romantique n'est jamais loin : l'oiseau de feu, chef des partisans, meurt au combat avant de renaître, tel le Phénix, et d'entraîner d'autres partisans pour la cause.

Fin de soirée en apothéose avec un chef d'oeuvre : Le Sacre du Printemps, créé en 1959, toujours sur la musique de Stravinski.
Résolument modernes, la chorégraphie et la mise en scène m'abasourdissent : lumières, corps de ballet et orchestre sont à l'unisson et forment l'écrin parfait pour les élus : Nicolas Le Riche et Eleneora Abbagnato. Ce ballet c'est la naissance de la vie, du mouvement.
Je serais maintenant bien curieuse de voir les versions Pina Bausch (1975) et celle de Nijinski (1913) qui doivent être tellement différentes...

Burn after reading / L'échange

La bande annonce ne me disait rien de bon, mais je me suis dit "allez, ce sont les frères Coen, ça va forcément être pas mal!".
Ben non, raté. Les clooneries de Brad Pitt et George Clooney (ha ha) font sourire mais le film manque cruellement de rythme.
A aucun moment l'histoire ne m'intéresse et je sombre dans un ennui complaisant, voire dans le sommeil pour mon voisin.
Bref, un tout petit cru de mon humble avis.

Avec Clint Eastwood l'attente est toujours énorme... et malheureusement ici, l'émotion ne vient pas vraiment me cueillir.
Pourtant tout est là, c'est beau, et pour un "petit" Clint ça reste très au dessus de la moyenne...
Angelina Jolie est parfaite, trop parfaite, et je ne peux m'empêcher de me dire que c'est elle que je regarde, et pas son personnage.

Bref ce ne sont pas ces deux films qui vont se disputer la place dans mes tops de fin d'année (à suivre très bientôt).

travel wish list

A l'heure où beaucoup de bloggeuses ont pris la poudre d'escampette vers des destinations de rêve, moi aussi je peux faire une travel wishlist qui tue... fruit de mes longues recherches sur le net quand mon job me le permettait !

En Europe :

- Lisbonne : à suivre très bientôt normalement... pour manger de vrais pastel de nata, miam !

- Stockholm : pour y flâner et parce-que j'avais trouvé une auberge de jeunesse qui valait le coup d'oeil.

- Irlande : pour boire de la bière et pour les paysages si verts. Pour voir Dublin et Belfast.

- Ecosse : pour Edimbourg, l'ïle de Skye, les Highlands, le Loch Ness et les châteaux hantés!

- Prague - Vienne - Budapest : aaah les villes de l'Est, tout un programme... à découvrir en train of course ! ( le Pass Interrail peut être une bonne option...) Pourquoi pas pousser jusqu'à Istambul ?

- les îles Kornati en Croatie (cf image au-dessus) : découvert cet été dans une émission de France 5, ces îles ont l'air d'être le paradis sur Terre... désertiques, climat méditerranéen, on peut y louer des bungalows, l'accès n'est pas évident et un bateau épicerie passe une fois par semaine ravitailler l'île principale. Bref, un rêve de Robinson, à condition d'avoir un voilier et quelqu'un pour le conduire...

- l'Andalousie : c'est ce qui m'attire le plus en Espagne, Séville, Grenade, l'influence arabe... Tanger n'est pas très loin juste en face...

- la Corse : j'ai toujours rêvé d'y retourner. La mer est incomparable et les routes désertes du centre passent à travers de petits villages charmants.

- la Sicile : parce-que Syracuse, parce-que l'Etna, parce-que l'Italie, parce-que parce-que...

Les restes du monde :

- l'Egypte : immanquable pour l'histoire de l'art.

- Saint Pétersbourg - Moscou : deux faces de la Russie moderne reliées par un train de nuit. Pour le Marinski et le Bolchoi. En faut-il plus pour me convaincre?

- le désert marocain : ah les dunes de Merzouga... marcher dans le désert toute la journée... Terre d'Aventures fait des voyages accompagnés très bien là-bas (en petits groupes pour éviter l'effet masse).

- le transsibérien : Moscou - Irkutsk (faire un petit stop de quelques jours pour profiter du lac Baikal) - Ulan Bator - Pékin. Un fantasme de français parait-il. Qu'importe, j'en rêve!

- la Mongolie : la steppe à perte de vue, la vie dans une yourte avec les nomades, les ballades à cheval et les soûleries le soir autour d'un feu de camp, des millions d'étoiles au dessus de la tête. Voilà comment je vois ça.

- Vietnam - Cambodge - Laos : je lie les trois pays, idéalement c'est ce qu'il faudrait faire... la Baie d'Halong, Hanoi, le Mékong, Angkor...

- le Groenland : avant que la banquise n'existe plus et que le pays soit surexploité par les compagnies pétrolières... quelle horreur... ils sont tellement beaux pourtants ces paysages glaciaires.

- Kenya - Tanzanie - Mozambique : le Kenya parce-que Out of Africa (hé ben oui c'est comme ça). Pour visiter la maison de Karen Blixen. La Tanzanie et le Mozambique pour l'aventure et les paysages.

- les Maldives : ben ouais, le gros truc à touristes riches, mais on a bien le droit de rêver non?

- la Polynésie : idem mais en bougeant d'île en île...

- l'Inde : un gros morceau... je veux tout voir, prendre le train beaucoup, prendre mon temps...

- le Népal : faire un trek dans l'Annapurna, effleurer le ciel du bout des doigts...

- l'Ile de Pâques : pour ses mystérieuses statues et cette civilisation perdue... de quoi méditer au beau milieu de l'océan.

- la Jordanie : pour Petra, le reste il faut que je me documente.

- New York : impossible de ne pas le mentionner, je veux absolument y retourner!!

- San Francisco : tout ce qu'on m'en raconte m'attire vers elle.

- la traversée des Etats Unis : une odyssée classique. Mais par où passer? Chicago et les grands lacs? Puis le Midwest, redescendre sud-ouest, la Californie, Seattle... Et rater le vieux sud? Une réflexion s'impose... Tout ça en voiture of course.

- Pérou - Bolivie - Chili - Argentine : je les associe mais pour tout faire il faudrait 3-4 mois minimum. L'Amérique du Sud c'est un fantasme... à faire à la roots : bus, train... tranquillement, du désert de sel aux cîmes de la Cordillère des Andes, les temples Incas, Ushuaia... un jour peut-être.


Voilà, j'en oublie sûrement en cours de route mais le principal y est! ;)

Christmas ideas # 6

From Russia with love

Une petite recette de saison : les blinis, à déguster avec une tranche de saumon, du tarama..

Pour les gourmands ou ceux qui rêvent de la Russie en hiver, une toque sur la tête, une soirée au Bolchoi ou au Marinsky, le train de nuit entre St Petersbourg et Moscou, l'Ermitage, la Neva, la perspective Nevski, les Nouvelles de Gogol, la Place Rouge sous la neige à la nuit tombée...

Et oui, tout ça avec quelques blinis faits maison, vous m'en direz des nouvelles ! ;)


I love your blog

Taggée par Tami :

Le réglement de ce tag:

1. Mettre le logo

2. Mettre le lien de la personne qui vous l'a décerné

3. Désigner 7 autres personnes et mettre leurs blogs en lien.

Mmmm, 7 personnes qui passent par là (et qui ont un blog / et qui se sont fait connaître via les commentaires!), ça va être ardu !!

En premier, of course, ma Best Brunette préférée, pour son joli blog recherché avec plein de chouettes choses dedans.
Ensuite Nico, aka The Great Mustache, s'il passe encore par ici, parce-qu'il est drôle et qu'il écrit super bien.
Sans oublier Johanna, qui vient me lire de temps en temps (ça me fait bien plaisir) et qui prend de magnifiques photos sur son île paradisiaque (la veinarde).
Et puis Flo, dont les questionnements existentiels sont si bien écrits.

Je vais m'arrêter là je crois, s'il y a d'autres gens qui passent le coin, qu'ils n'hésitent pas à se faire connaître, ça fait toujours plaisir! :)

PS : J'ai pris mes places pour Anthony & the Johnsons, suis trop conteeeente!!

Christmas ideas # 5

Icelandic landscapes

Mensonges d'Etat

J'ai passé une très bonne soirée avec Leo, tout là-bas où l'on ne sait plus bien où sont les frontières, dans ces pays dont on parle tous les jours à la télévision mais qu'on ne connait pas vraiment. Irak, Jordanie...

Un film qui se laisse regarder pour qui aime l'espionnage et ne chipote pas trop sur les clichés.
Finalement la conclusion du film n'est pas si noire et blanche qu'il n'y paraît...

Christmas ideas # 4

Tajine

Un de mes classiques, refait maintes fois :

Tajine d’agneau aux oignons, aux olives violettes et aux citrons confits

Préparation : 30 min
Cuisson : 30 à 40 min au four ou 10 min en cocotte minute + mijotage au four

Ingrédients (pour 10 personnes) :

- 2,5 kg d'épaule d'agneau désossée ou roulée
- 5 gros oignons blancs (600 ou 700g)
- 2 gousses d’ail
- 600 g d’olives violettes
- 6 tranches de citron confit
- 4 feuilles de laurier
- 1 morceau de gingembre frais
- 1/2 cuillerée à soupe de gros sel

Et le mélange d’épices moulues suivant :
- 2 cuillerées à soupe de cumin
- 2 cuillerées à soupe de curcuma
- 1 cuillerée à soupe de coriandre
- 1 cuillerée à café de muscade
- 1 cuillerée à café de cannelle
- 1 cuillerée à café de gingembre
- 1 cuillerée à café de laurier (si pas de feuilles)
- 1 cuillerée à café de poivre noir
- 1/2 cuillerée à café de girofle
- 1/2 cuillerée à café de piment de Cayenne ou de chili
- huile d’olive
- margarine de tournesol
- eau chaude

Préparation :

Couper l’agneau en morceaux, couper 3 oignons en lamelles laisser les 2 autres entiers, hacher les gousses d’ail, raper le gingembre, préparer le mélange d’épices, ébouillanter et rincer les olives à l’eau chaude.

Faire dorer les morceaux d’agneau dans un mélange huile d’olive + margarine au tournesol dans une sauteuse ou une poêle par petite quantité, mettre la viande rissolée dans une cocotte en fonte (pouvant aller au four).

Après la viande, faire cuire les 3 oignons coupés en lamelles dans la sauteuse jusqu’à ce qu’ils soient transparents, puis les mettre dans la cocotte.
Ajouter les gousses d’ail, le gingembre, le sel, le mélange d’épices, le citron confit et les2 oignons entiers et recouvrir la viande d’eau chaude (environ 1 litre), bien mélanger et mettre la cocotte au four 30 à 40 mn à four chaud (thermostat 6-7).

Eventuellement prolonger la cuisson jusqu’à ce que la viande soit bien tendre.
Rajouter les olives 5 mn avant la fin de la cuisson . Récupérer les oignons entiers, les réduire en purée et les remettre dans la sauce pour l’épaissir.

Meilleur préparé la veille.

At school

Ils ont plutôt bon goût les parents d'élèves!
Miam miam, des mini-macarons Ladurée pour la maîtresse!

La classe et les couloirs se parent de leurs plus beaux atours...

Christmas ideas # 3

Reykjavik

Deux instantanés de la capitale islandaise...

(note à moi-même : finir les tirages de l'Islande pendant les vacances de Noël)

Two Lovers

Petite séance en solo, en journée, en semaine, ça faisait longtemps que ça ne m'étais pas arrivé et j'ai bien apprécié.

Je partais avec beaucoup d'a priori en allant voir ce film (j'avais lu pas mal de choses sur le web) et finalement j'ai bien aimé.
Pas du tout la petite comédie romantique new yorkaise, plutôt le film un peu "dépressif" (ça commence par une tentative de suicide de Joaquin Phoenix) qui donne à réfléchir sur l'amour, la folie, l'obsession, le deuil d'une relation, la famille... bref des thèmes très lourds qui sont bien servis par les acteurs.
Des moments très beaux, des mouvements de caméra subtils qui portent les émotions... et peu importe qu'on adhère ou pas à la conclusion du film (il y aurait un parallèle intéressant à faire avec Vicky Cristina Barcelona) c'est déjà énorme de nous faire ressentir tout ça.

the most perfect saturday

Grande bouffée d'air glacé à Paris hier. Journée parfaite.

Réveil dans un appart tout neuf.
Petit déjeuner au chaud non loin du canal St Martin (merci pour le café, on refait ça plus souvent j'espère!).

Balade dans le 11e :

- de la rue de Charonne (hop, un ptit tour chez Sessùn, pour voir... et je trouve une jolie ceinture grise et bleue, objet d'une quête désespérée depuis des mois, mais raisonnable je suis, alors point d'achat),
- à la rue de la Forge Royale (pour aller voir la boutique Cupcakes & Co et repartir avec quelques douceurs pour plus tard),
- en passant par le passage de la Main d'Or (pour choisir chez Emery & Cie parmi leurs magnifiques carrelages et leurs subtiles peintures ce qui habillerait le mieux des murs tous blancs tous neufs),
- pour finir rue Keller (ravissement chez Loulou Addict où porcelaines délicates, sacs, bijoux, objets en tout genre me font de l'oeil - notamment tous les objets April Showers).

Tout ça en très agréable compagnie, à deviser de tout, de rien, sous le ciel gris gris gris que j'aime tant à Paris maintenant que je suis un peu loin... ;)

Pfff, ça me fout le bourdon en fait, la semaine va être looongue avant le week end prochain!

Christmas ideas # 2

The old graveyard

Pour Tami qui part bientôt en Islande, pour Caro qui aimerait bien, et pour tous les autres, des photos du vieux cimetière de Reykjavik.

L'endroit vaut vraiment le détour, ma pelloche entière y est passée....

Christmas ideas # 1

J'inaugure une petite série que je me suis amusée à faire à mes heures perdues (toutes les excuses sont bonnes pour ne pas bosser...).
Liste très subjective, un peu pétasse, ancrée dans les envies du moment, mon shopping virtuel remplaçant le réel que je n'ai pas trop le temps de concrétiser en ce moment...
On reprendra ici une ligne sérieuse dès que les fêtes de Noël seront passées ;)

J'irai dormir à Hollywood

Pour ceux et celles qui rêvent de voyages (notamment la traversée de l'Amérique) et de rencontres authentiques, la démarche d'Antoine de Maximy est enthousiasmante.

Avec sa dégaine un peu "roots", les gens les plus simples lui font confiance, et c'est déjà beaucoup demander à l'heure actuelle.
Lui-même atteint parfois les limites de l'exercice : la confiance est à double tranchant, comment être sûr de ne pas tomber sur un cinglé?
Le bonhomme reste donc prudent.
Malgré cela, il nous livre quelques beaux portraits : une jeune femme navajo, un SDF californien qui dort sur la plage, des new yorkais complètement barrés...
Un peu rapide, mais c'est aussi la fugacité de ces rencontres d'un soir qui en font la beauté.

My own private suburbs IV